Actualités‎ > ‎

Thèse Takoua Mhadhbi

Dans le cadre de la thèse de Takoua Mhadhbi, des capteurs passifs ont été installés dans la lagune de Bizerte afin de mesurer la concentration dans la phase dissoute en pesticides. Ce projet de recherche associe le LMI avec le LGEI de l'Ecole des Mines d'Alès. Les capteurs passifs sont installés dans trois points représentatifs de l'écosystème de la Lagune de Bizerte, l'oued Tinja qui relie le Lac Ichkeul à la Lagune, au centre de la Lagune et dans la Baie de Bizerte. Les capteurs seront déployés aux différentes saisons entre 2015-2016, et seront relevés au bout d'une quinzaine de jours pour analyse avec les moyens analytiques du LGEI. Cette thèse est financée par le LMI, ARMINES-LGEI et l'ANR RISCO.




Photo: Echantilonneur passif de type POCIS